Vivre dans une mijoteuse

Vivre dans une mijoteuse

On essaie tous de faire sens de ce qui se déroule en ce moment, sous nos yeux, à l'international. Il m'aura fallu une bonne douzaine de brouillons d'articles pour trouver les mots à mettre sur tout ça. Faute de mieux, voici ce que j'ai à dire :

Il faut cesser de se péter les bretelles, en tant qu'artistes et intellectuels, et prétendre que nous travaillons pour la Culture. Que nous créons la Culture. Que nous créons un meilleur monde.

Tout ce que nous créons, ce sont des plateformes où partager nos aspirations humanistes. Des plateformes où ne viennent mettre pied que les consommateurs de valeurs humanistes.

À peu près tous les films et livres pour enfant vantent les bienfaits de valeurs telles que le courage, l'amitié, l'amour de l'autre, le partage, l'acceptation. Et la majeure partie de l'art créé depuis toujours, toutes catégorie confondue, fait ni plus ni moins que l'éloge de la dignité humaine.

Oui, ces oeuvres touchent une certaine strate de la société. Celle qui nous est déjà acquise.

Mais qu'est-ce qu'on fait de ceux, isolés dans un coin de la mappe ou au coeur des masses, qui nourrissent de la haine et de la peur à l'égard de l'autre ? Ceux à qui les livres, les films, les réflexions philosophiques et sociales répugnent ? Ceux qui écoutent leur média-poubelle de choix ? Ceux qui fulminent contre le progrès et les étrangers ? Ceux pour qui le bon vieux temps, quand on pouvait battre femme et enfants, comme en Russie ces jours-ci, c'était donc mieux ?

On ne fait strictement rien pour eux. On ne leur présente rien. On les isole. On les ignore. On les humilie.

Et on fait la gaffe de croire que leur ignorance en restera là. Un petit bouillon inoffensif.

Eh bien, aujourd'hui, la mijoteuse déborde. Toutes nos réflexions, tous nos récits, toutes nos prédictions, toutes nos leçons, tout ce que nous avons mis tant d'amour à étaler devant les yeux et dans les coeurs depuis l'Holocauste en espérant, bêtement, que cela allait suffire à soigner les âmes, tout ça n'a rien valu. Aujourd'hui, les franges de notre société pour qui le fait établi n'est qu'une notion vague et pour qui l'émotion est reine, cette frange menace de reprendre toute la place.

Nous avons failli.

Que faire devant autant de colère effervescente ?

Comprendre.

Nous devons ABSOLUMENT ouvrir un dialogue avec ceux qui ne dialoguent pas. Nous devons ABSOLUMENT trouver les moyens, trouver la patience et la force d'aller les toucher là où ils sont sensibles, non pas avec nos propres mots et images, mais avec les leurs. Nous devons leur montrer toute la cohérence de ce que nous défendons, que c'est pour nous ET pour eux que nous le faisons. Nous devons OBSTINÉMENT apaiser la peur, montrer le véritable ennemi (l'insécurité), montrer, SURTOUT, comment le surmonter.

Nous devons nous soustraire à la mijoteuse. Tous. Maintenant ou jamais.

Le progrès et le sentiment de sécurité doivent marcher main dans la main. Il n'y a pas d'autre voie. Continuer à humilier ceux qui ont voté pour Trump ne fera qu'augmenter la force du ressac lorsqu'il nous frappera (et il le fera ; ça fait de moins en moins de doute).

Je vous demande donc, à chacun, de prendre une bonne inspiration et de vous atteler à la tâche colossale de comprendre et dialoguer avec ceux qui veulent couper toutes les langues. Ça peut sembler absurde. Mais l'absurdité, ne résiderait-elle pas plutôt dans l'utopie d'une société dirigée uniquement par les meilleurs d'entre nous ? Nous savons d'ors et déjà que ça n'a jamais été le cas. L'émotion parle plus fort que la raison. Et l'émotion, lorsqu'elle mitraille sa rancoeur et sa haine, elle ne laisse souvent dans son sillage que ce qu'elle y sème : davantage de rancoeur et de haine.

Ce sera tout pour aujourd'hui. Les événements actuels m'épuisent à un point que je n'aurais jamais imaginé. Mais je garde espoir en la société. Nous ne sommes pas la même Terre qu'à l'aube de la dernière Guerre. Nous avons progressé. Nous avons établi des liens solides entre nous, d'un bout à l'autre des continents, des océans. Montrons au Monde que tous les Êtres Humains de la planète marchent ensemble et qu'il n'y a, en bout de ligne, jamais rien eu de plus beau.

Félix


Derniers articles
Articles récents
Archives
Recherche par étiquette
No tags yet.
Rechercher par catégorie
Suivez moi!
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Google+ Icon
  • Black LinkedIn Icon